La princesse de Razkavie. (Sally Lockhart ; 4.)

PULLMAN Philip

Sally se consacre √† la vie de famille (La vengeance du tigre, LJA novembre 2004) et Jim, son associ√©, assure la protection de Rudolf, h√©ritier d’un petit royaume coinc√© entre l’Autriche-Hongrie et l’Allemagne de Bismarck, dont les mines de nickel excitent les convoitises. Rudolf, mari√© secr√®tement √† Ad√©la√Įde miraculeusement r√©apparue (La mal√©diction du rubis, LJA, novembre 2003), doit la faire accepter √† une cour tr√®s guind√©e et √† son p√®re, alors que les complots se nouent dans l’ombre.

Jim s’affirme en h√©ros dans ce dernier √©pisode de la s√©rie. Le gamin, fruste et impulsif, se r√©v√®le un homme sensible, perspicace et courageux, aux c√īt√©s de son amour de toujours, Ad√©la√Įde. Elle, fleur de pav√© √† l’accent cockney, devient l’idole d’un peuple, l√©gitim√©e par sa force de caract√®re et sa clairvoyance. Sur fond d’intrigues politico-sentimentales et de valses de Strauss, un suspense qui se lit d’une traite.