La haine des tulipes

LOURIE Richard

& & &

 

Joop, soixante-quinze ans, vit depuis toujours √† Amsterdam, seul avec son pass√©, sans amis, sans famille. Sa m√®re est partie en Am√©rique, apr√®s la guerre, emmenant son petit fr√®re. Il est donc surpris, contrari√© m√™me lorsque ce fr√®re sonne √† sa porte, apr√®s soixante ann√©es de silence. C‚Äôest alors pour lui l‚Äôoccasion de livrer dans une confession bouleversante les mauvais coups de l’enfant qu’il fut.

 

√Ä la mani√®re de Moi, Staline (N.B. mai 2003), Richard Lourie utilise la fiction pour d√©crire l‚Äôoccupation allemande en Hollande avec l‚Äôaggravation progressive des conditions de vie, la peur, la quasi-famine (les oignons de tulipe sont tr√®s indigestes¬†!), le froid, la traque des Juifs. D√©sir de tendresse et de survie se conjuguent dans une √©criture neutre pour nous faire vivre cette p√©riode noire¬†‚Ästcelle de la c√©l√®bre Anne Franck¬†‚Ästo√Ļ la d√©brouille conduisit au meilleur comme au pire.