Je ne suis pas une garce

LIU Zhenyun

Li Xuelian attend un deuxi√®me enfant, ce qui est ill√©gal en Chine ; elle veut le garder, imagine donc de divorcer, pour r√©-√©pouser son mari ensuite. Mais, le divorce prononc√©, le mari prend une autre femme. Furieuse, Li veut prouver que le divorce √©tait blanc et poursuit les fonctionnaires de ses plaintes : les juges, l’expert au tribunal, le responsable du district, le pr√©fet. Sans succ√®s, h√©las. Elle finit par se rendre √† P√©kin o√Ļ son histoire arrive aux oreilles d‚Äôun ¬ę grand dirigeant ¬Ľ. Pour faire un exemple, le gouverneur destitue tous les cadres concern√©s. Mais comme le mari de Li Xuelian l‚Äôa trait√©e de garce, elle refuse de retirer sa plainte…¬†Dans son roman pr√©c√©dent (En un mot comme en mille, NB janvier 2014) Liu Zhenyun d√©crivait sur un mode humoristique la vie quotidienne des petites gens et leur app√©tit de consommation. Il s’en prend cette fois √† l‚Äôinertie et √† la couardise des fonctionnaires qui fuient leurs responsabilit√©s en se d√©chargeant des probl√®mes sur les autres. Les personnages sont plut√īt sympathiques et n‚Äôapparaissent pas tellement corrompus, mais le syst√®me politico-administratif les √©crase. Style alerte et cocasserie ne compensent malheureusement pas un c√īt√© caricatural qui finit par lasser. (D.C. et C.Bl.)