Hortense et Queenie

LEVY Andrea

¬ę De la Jama√Įque √† Londres,

Amours d√©ception, amours passion ¬Ľ

Hortense est une Jama√Įcaine raffin√©e. Petite b√Ętarde n√©e dans la brousse, elle a b√©n√©fici√© d‚Äôune bonne √©ducation dans la famille de son p√®re. En 1948, dipl√īm√©e, elle arrive √† Londres pour rejoindre son mari Gilbert, noir comme elle, qui a servi dans l‚Äôarm√©e britannique. C‚Äôest un mariage blanc (!) pour une vie meilleure en Grande-Bretagne. Le d√©senchantement commence d√®s l‚Äôarriv√©e du bateau : Gilbert n‚Äôest pas l√†. S‚Äôy ajoute la d√©couverte de la pauvre chambre o√Ļ il leur faut vivre, de l‚Äôenvironnement hostile, de la difficult√© √† trouver un emploi‚Ķ Ils logent chez Queenie, une Anglaise anticonformiste qui a √©pous√© Bernard, porteur d‚Äôun racisme ordinaire.

 

Le roman est construit √† quatre voix : les deux Jama√Įcains, l‚ÄôAnglaise, et son mari engag√© dans la R.A.F, envoy√© en Inde, dont le retour myst√©rieusement diff√©r√© a laiss√© Queenie dans la g√™ne financi√®re. √Ä travers les portraits de ces personnages, l‚Äôauteure traite de nombreux th√®mes : l‚Äô√©ducation des filles, l‚Äôid√©alisation de la ‚Äúm√®re patrie‚ÄĚ de la part des immigrants, la guerre qui a su m√©langer les races et la d√©ception qui a suivi‚Ķ

 

Sans manichéisme, émouvant, plein de vie, ce roman se lit d’une traite.

M.-D. A. et M. P.