Fournaise (Kogaratsu ; 11)

BOSSE, MICHETZ

& & &

 

Kogaratsu, le r√īnin devenu b√Ľcheron, troque la hache pour le sabre quand lui parvient un message √©nigmatique. L’embl√®me remis par une femme sans visage le ram√®ne au ch√Ęteau de la matriarche (Par del√† les cendres). Convoit√©e par les paysans qui croient y trouver de l’or comme par les soudards, la citadelle est d√©fendue par les femmes guerri√®res qui n’ont pas la possibilit√© de la fuir. Soif de libert√© et cupidit√© conduisent au d√©sastre.

Apr√®s cinq ans d’absence, c’est le retour du samoura√Į sans ma√ģtre, champion des opprim√©s, qui entretient des rapports complexes avec son pass√©. Prompt √† honorer une dette d’honneur, il voit dispara√ģtre sans regret le tr√©sor et un syst√®me oppresseur. Graphisme classique et d√©coupage dynamique serrent de pr√®s l’action de cette fable √©pico-philosophique. Les couleurs aquarell√©es aux teintes d√©lav√©es att√©nuent la violence des combats et de l’incendie dans le d√©cor d’un Japon traditionnel plant√© avec talent.¬†