Enfant des rues

CHANG TA-CH'UN

Les Enfants des rues grandissent vite √† Taipei. Avec leur maigre pass√© pour viatique, il leur faut s‚Äôadapter pour survivre √† la loi du milieu. Si Hou Sichun a un foyer, il lui manque l‚Äôessentiel¬†: des rep√®res, des limites, de l‚Äôattention. Le jour o√Ļ il est renvoy√© du coll√®ge, pour un fait qu‚Äôil n‚Äôa pas commis, il fugue et trouve dans la rue √©coute et reconnaissance. Va-t-il devenir pour autant un ‚Äúchien errant‚ÄĚ, lui que les autres envient parce qu‚Äôune m√®re l‚Äôattend¬†?

 

Peu d‚Äôaction dans ce livre d‚Äôapprentissage de la rue par un jeune gar√ßon, mais des √©motions et des interrogations. Chang va √† la rencontre de la violence d‚Äôune soci√©t√© marginale o√Ļ chacun assume sa place sous le diktat des ‚Äúgrands fr√®res‚ÄĚ, dont le seul point faible se r√©v√®le √™tre leur m√®re. Une approche de l‚Äôadolescence sur fond d‚Äôexclusion, engendr√©e par le manque que g√©n√®rent souvent les grandes m√©tropoles. Seul La st√®le du g√©n√©ral (NB octobre 1993), recueil de trois nouvelles, avait √©t√© publi√© en France.