Danger sur la route de la soie

LAMY Florence

Dynastie des Han, 1er siècle avant J.-C. L’empereur sent que sa fin est proche. Pour protéger sa favorite et ses deux enfants, il les fait sortir secrètement du Palais. La famille trouve refuge chez un oncle qui tient une manufacture de soie. Li Cheng, le fils, rêve de voyage. L’occasion lui est offerte de s’associer à la caravane qui suit la route de la soie. Un étranger se joint à eux. Son attitude intrigue.

La Chine de l’époque garde farouchement le secret de l’élevage des vers à soie. L’histoire, sous forme d’enquête, rend bien compte de l’enjeu capital de l’exclusivité de la fabrication de la soie, étoffe si précieuse qu’elle donne son nom à la route qui relie la Chine à l’Occident. Bizarrement, l’option de sauter des chapitres est proposée au lecteur, au risque de passer à côté d’une documentation intéressante. En fin de volume, un dossier très vaste sur l’Empire du Milieu embrasse trop de sujets. Il aurait été plus judicieux de développer avant tout l’histoire de la soie et de ce vaste réseau de voies commerçantes dont fait partie la route de la soie. (A.-M.R. et M.-J.C.)