Ce qui dort dans la nuit (A comme Association ; 6)

L'HOMME Érik

Les locaux de l’agence de l’Association, chargée de veiller au parfait équilibre entre les humains et les Anormaux – vampires, trolls et Compagnie —  sont vides. Walter, le chef, se dit en danger et disparaît de la circulation. Mademoiselle Rose, son assistante, fait suivre Jasper par des Agents pas très habiles qui provoquent l’enlèvement d’une nouvelle venue, Nina, qu’elle a mise aussi sur les traces de Jasper. La traque est orchestrée par un chaman mongol qui s’invite à une fête gothique où les vampires s’affairent pour un banquet sanglant… dont ils feront les frais ! Et Jasper de continuer à sillonner la capitale sur la piste des meurtriers d’Ombe, son ancienne équipière.

Seul à la barre de l’histoire depuis deux tomes, Éric L’homme renvoie Ombe au royaume des ombres, et catapulte son héros au-devant de tous les Anormaux pour éclaircir le mystère de sa mort, en compagnie d’une nouvelle figure féminine bien vivante, elle. Plus jeune, plus humaine dans l’expression des émotions, Nina émoustille les sens du garçon, tout en lui portant assistance avec efficacité, en bonne apprentie Agent qu’elle est. De quoi relancer l’intérêt pour un scenario qui s’éternisait au chevet d’une morte, dans les arcanes d’une Association en plein maelstrom. Le dénouement dans deux tomes !