Beijing coma

MA Jian

&&&

 

Beijing, 1989, le Printemps de P√©kin. Dai Wei a re√ßu une balle dans la t√™te qui le plonge dans le coma pendant dix ans alors qu‚Äôil manifestait sur la place Tiananmen avec ses amis √©tudiants contre la rigueur du r√©gime politique. Les soins co√Ľteux que lui prodigue sa m√®re sont rythm√©s par les visites de ses anciens camarades, les fr√©quentes apparitions de la police et les espionnages des voisins.

Ma Jian a mis dix ans √† √©crire Beijing Coma, t√©moignage fort du Printemps de P√©kin du c√īt√© √©tudiants. Le ralliement de la population civile et les causes profondes de ce soul√®vement ne sont pas explor√©s. En revanche, les querelles intestines de pouvoir entre les √©tudiants, la logistique des manifestations, la vie quotidienne sur le campus y sont tr√®s d√©taill√©es. Dans cette masse de pr√©cisions o√Ļ l‚Äôon vit le mois de si√®ge jour apr√®s jour, voire heure apr√®s heure, le bond dans le pr√©sent, un chapitre sur deux, au chevet de Dai Wei est souvent un bol d‚Äôair pour le lecteur.