Aurora Guerrera et autres nouvelles

ORTESE Anna Maria

Une vingtaine de nouvelles √©crites entre 1938 et 1972 √©voquent les lieux et les √©motions chers √† Anna Maria Ortese (cf. Tour d‚ÄôItalie : r√©cits de voyage, NB novembre 2006), disparue en mars 1998. Rome, Naples, le d√©sert libyen, la campagne aride du sud de l‚ÄôItalie, prennent corps dans ces pages o√Ļ l‚Äôonirisme, voire le fantastique, impr√®gne le r√©cit. La romanci√®re habille les villes qu‚Äôelle aime avec des mots, personnifie les saisons, m√™le souvenirs d‚Äôenfance et √©lucubrations. La mis√®re morale et mat√©rielle des personnages est un r√©quisitoire vibrant sur l‚Äôabsurdit√© de la vie. Son √©criture tr√®s particuli√®re, o√Ļ s‚Äôallient po√©sie et extravagance, rend la lecture parfois difficile, mais jamais ennuyeuse. Les pages se succ√®dent, cyniques, d√©sesp√©r√©es ou au contraire all√©goriques et rayonnantes. Le talent ind√©niable de cette conteuse dou√©e d‚Äôune rare facult√© d‚Äôimagination et d‚Äôune sensibilit√© exacerb√©e ne cesse de surprendre.