L’entretien des sentiments.

PASCALE Antonio

& &

 

Il y a le mal-√™tre d‚Äôun couple¬†; l‚Äôob√©sit√© d‚Äôun enfant qui perturbe son p√®re¬†; le d√©sarroi des classes moyennes qui envient les bourgeois ais√©s¬†; la lumi√®re qui s‚Äôobscurcit lorsque le petit voyou se fait tuer (√©mouvant)¬†; les moeurs des banlieues, le racket dans les chantiers o√Ļ l‚Äôon tire froidement dans le dos du voisin (horrifiant)¬†; le d√©doublement suicidaire d‚Äôun narrateur (macabre)¬†; l‚Äôambigu√Įt√© de la joie de vivre √† Rome o√Ļ les filles sont d√©sirables mais se d√©clarent incapables de passer la vie avec un compagnon¬†; et puis les employ√©s minist√©riels bard√©s de dipl√īmes mais oisifs faute de t√Ęche √† accomplir (morceaux de bravoure)¬†; enfin la com√©die de la d√©mocratie, les hauts fonctionnaires r√©digeant √† dessein des circulaires dans un langage obscur.

 

L‚Äôauteur, n√© dans l‚ÄôItalie du Sud, vit √† Rome. Il exprime dans ces neuf nouvelles, avec beaucoup de talent et d‚Äôhabilet√© dans le choix des mots, un grand d√©senchantement. ¬ę¬†La fen√™tre de l‚Äôappartement donnait sur le n√©ant¬†¬Ľ pourtant, dit-il, ¬ę¬†il y a toujours un moment d‚Äôespoir.¬†¬Ľ