Au dieu des bagatelles.

STRAUSS Botho

Essentiellement dramaturge, Botho Strauss est √©galement auteur d’essais et de romans qui ont souvent √©t√© adapt√©s au th√©√Ętre. Il d√©crit un monde o√Ļ l’angoisse et l’absence de communication dominent jusqu’√† la n√©vrose, ¬ę¬†‚Ķ avec un go√Ľt pouss√© pour l’introspection et les intrigues fragmentaires.¬†¬Ľ Sa propension aux r√©cits kal√©idoscopiques (Cf. Demeure, p√©nombre, mensonge, N.B. ao√Ľt-sept. 1997) est pouss√©e au paroxysme dans ce recueil de trois nouvelles et un texte en vers libres. ¬ę¬†Encore elle¬†¬Ľ d√©cline une suite de situations¬†: instantan√©s de femmes anonymes perdues, d√©centr√©es. ¬ę¬†La Particularisante¬†¬Ľ juxtapose une s√©rie de bribes d’histoires plus ou moins r√©currentes, dont celle d’un peintre g√©ant, aux prises avec son mod√®le pr√©sent-absent, englu√© dans une profusion d√©lirante de d√©tails…

 

L’√©criture tr√®s visuelle et √©labor√©e ne r√©sout pas toute l’√©nigme d’un contenu narratif dynamit√© de l’int√©rieur en constellations de mini s√©quences. Mais peu importe, puisque le ¬ę¬†dieu des bagatelles¬†¬Ľ en est le d√©dicataire.