Aime-moi, por favor !

ETXEBARRIA LucĂ­a

Elles sont madrilĂšnes ou sahraouies, Ă©tudiantes ou prostituĂ©es, mĂšres ou filles, femmes. Elles ont en commun leur pĂšre ou leur mari, quelques hommes, comme miroirs Ă©phĂ©mĂšres de leurs frustrations. Du marivaudage huppĂ© Ă  la fatigue des trottoirs, des amours saphistes Ă  l’inceste, l’important, ici, n’est pas l’amour, mais sa reprĂ©sentation. Chaque histoire racontĂ©e est un tĂ©moignage dans lequel, chaque fois, quelque chose envenime l’espace et l’atmosphĂšre.

 

LucĂ­a EtxebarrĂ­a ne reste pas en surface, mais plonge dans l’abĂźme fĂ©minin, ce territoire ancrĂ© entre inertie et culpabilitĂ©. Essayer d’oublier pour survivre, partir pour rĂ©apprendre Ă  vivre, sauver les apparences au prix fort, c’est le lot de chacune de ces femmes. Il y a quelque chose dans ces histoires, parfois crues, un terreau pour l’avenir, une mise au point pour rappeler que les femmes sont encore fragiles, encore violĂ©es, et qu’elles malmĂšnent parfois le sentiment amoureux, le leur et celui de leurs proches. LucĂ­a EtxebarrĂ­a ose un livre faussement lĂ©ger, un livre de femme pour les femmes, aprĂšs De l’amour et autres mensonges (N.B. mai 2003).