Zazous

CORTANZE Gérard de

1940, √† Paris sous l‚Äôoccupation allemande. Trois lyc√©ens, un infirmier, une coiffeuse, une chanteuse, une employ√©e de boulangerie, une jeune fille travaillant dans une maison de couture : ce petit groupe de Zazous se retrouve r√©guli√®rement au Caf√© Eva, dans le quatorzi√®me arrondissement, notamment pour √©couter du jazz. Leur r√©sistance √† l‚Äôoccupant commence par des manifestations qui peuvent sembler d√©risoires, puis se durcit‚Ķ¬†¬†Comme la plupart de ses livres, G√©rard de Cortanze (Les amants de Coyoac√°n, NB mai 2015) situe celui-ci dans un contexte historique. En v√©ritable conteur, mais en s‚Äôappuyant sur des sources s√©rieuses (articles de journaux de tous bords, messages diffus√©s par diff√©rentes radios de l‚Äô√©poque), il r√©anime une p√©riode particuli√®rement terrible. Malgr√© les graves difficult√©s de la vie quotidienne : coupures de courant, couvre-feu, m√©tros inexistants, froid intense, manque d‚Äôalimentation‚Ķ, le jeune Fran√ßais veut vivre et s‚Äôamuser. L‚Äôauteur fait donc le tour de tous les √©v√©nements culturels : romans, philosophie, pi√®ces de th√©√Ętre, chansons, musique, surtout le swing‚Ķ Malheureusement ce mariage entre roman et documentaire, encombr√© de longueurs inutiles, n‚Äôest pas vraiment r√©ussi, les personnages manquent un peu de consistance et le lecteur se lasse. Dommage ! (B.D. et C.Bl.)