Zarbi

VIGNAL Hélène

Dina enrage. Sa famille si unie et si joyeuse est au bord de l’explosion √† cause de Landry, en pleine crise d’adolescence. Musique tonitruante, provocations, travail scolaire en chute libre : les parents sont d√©sempar√©s et Dina ne reconna√ģt plus son fr√®re. Face √† une situation qui s’aggrave quand Landry veut se scarifier les bras, la famille se resserre et le p√®re organise un week-end √† La Baule, occasion de changer de cadre et de rencontrer des personnes √©trang√®res √† leurs probl√®mes.

Le comportement de l’adolescent et ses cons√©quences sur la vie familiale sont bien analys√©s et les r√īles de chacun, en d√©pit des maladresses, mis en valeur. Le style agr√©able t√©moigne d’une aisance dans l’√©criture qui n’√©chappe pas toujours √† la facilit√©. Les parents refusent toute aide ext√©rieure, qu’elle vienne d’un psychologue ou d’un professeur. La transformation sur un week-end d’un adolescent suffisamment perturb√© pour se scarifier laisse perplexe mais le r√©cit a le m√©rite d’√™tre tonique et la famille aimante.

M-J.C et A-M.R.