Une nuit@thecallcenter

BHAGAT Chetan

Un prologue fait rencontrer à l’auteur une très jolie femme qui a une histoire à lui faire publier. Ce que l’auteur fait en adoptant le point de vue de Shyam, alias Sam, au cours d’une nuit commençant à 20h31 et se terminant à 6h19 : c’est la plage horaire pendant laquelle fonctionne le centre d’appel téléphonique où les jeunes Indiens pauvres et instruits répondent aux questions inquiètes, sottes parfois, des Américains, déconcertés par le maniement de leurs appareils électroménagers !

 

En regardant vivre Shyam et sa bande de copains partagés entre une vie plutôt libre et des parents traditionnels et exigeants, on souffre pour eux de cet esclavage nocturne, seule issue dans un pays pauvre pour les jeunes diplômés. On vit leurs difficultés, leurs petites joies instantanées et le surgissement final très rocambolesque mais d’une énergie efficace : l’épilogue révèle qui est la jolie interlocutrice. Un livre instructif sur un sujet mal connu en France.