Une femme pour deux pays.

ZOURABICHVILI Salomé

&

 

Née en France, Salomé Zourabichvili, est la petite-fille d’émigrés géorgiens qui y sont arrivés en 1921, chassés par l’armée russe dont, quatre-vingt-trois ans plus tard, elle négociera elle-même le retrait de Géorgie ! Elle évoque abondamment une galerie d’ancêtres qui lui ont montré le chemin d’une vie audacieuse. Depuis son enfance elle a toujours porté en elle la Géorgie : « pleinement française et totalement géorgienne », elle vit cette double appartenance comme une chance. Sa carrière diplomatique, qui l’amène dans de nombreux pays, lui permet de servir la France à titre officiel en même temps que, à titre privé, son pays injustement rayé de la carte. Ambassadeur de France en Géorgie, elle est nommée en 2004 ministre des Affaires Étrangères de ce pays par le Président, en accord avec le président Chirac, avant d’être brutalement remerciée.

 

Le texte entrecroise le récit de la trajectoire de l’auteure, assez superficiel et un peu trop témoignage d’autosatisfaction permanente, avec les portraits d’ancêtres bien typés, ressuscités avec dévotion.