Une couronne de roses.

TAYLOR Elizabeth

L’essentiel de ce livre, √† l’instar de Chez Mrs Lippincote (N.B. janv. 2004), tient √† l’observation, √† la description des caract√®res, des √©tats d’√Ęme des protagonistes : ici, trois femmes et trois hommes dans une petite ville anglaise √† la fin des ann√©es quarante. Frances est une femme √Ęg√©e, ex-gouvernante de Liz qu’elle accueille tous les √©t√©s avec son amie Camilla. Cependant l’atmosph√®re s’est assombrie entre les deux femmes depuis le mariage de Liz. La rencontre, dans le train, de Camilla avec un s√©ducteur n’arrange pas leurs relations ! L’arriv√©e de Mr Beddoes, homme chaleureux, int√©ress√© par le peinture de Frances, met une note plus l√©g√®re.

Avec talent, par petites touches, l’auteure d√©crit l’ambiance √©lectrique, les incertitudes et calculs de chacun ; elle pointe du doigt les non-dits. Le sentiment de solitude habite presque tous les personnages. La plume est acerbe, le vocabulaire choisi avec soin ; le climat semble au premier abord serein, en fait il est d√©l√©t√®re. D’ailleurs, le livre s’ouvre et se ferme sur un suicide ! Beaucoup de finesse d’analyse, de r√©alisme pour une peinture de caract√®re minutieuse et attachante.