Un long et noir sommeil

RUSSELL Craig

Glasgow, 1955. La r√©putation d’efficacit√© de Lennox, d√©tective priv√©, doit autant √† ses amiti√©s dans la police qu’√† ses anciennes relations avec les Trois Rois de la p√®gre locale… Il s’occupe de deux affaires pas tr√®s nettes : les filles de gentleman Joe Strachan, gangster embl√©matique disparu depuis 1938, veulent savoir si le cadavre retir√© de la Clyde est bien celui de leur p√®re, et le ma√ģtre-chanteur qui menace un acteur am√©ricain homosexuel doit √™tre d√©busqu√©. Le voil√† embarqu√© dans de sanglantes p√©rip√©ties o√Ļ se croisent truands de haut vol, aristocrates d√©g√©n√©r√©s, tueurs √† gages, et anciens commandos de la guerre 39-45.¬†C’est la troisi√®me aventure de Lennox, apr√®s Immortel (NB mai 2008) et Le baiser de Glasgow (NB avril 2012). On retrouve le port, le brouillard, la bi√®re et les pubs, les sites d√©sol√©s des Highlands, √©voqu√©s dans un style o√Ļ l’ironie et l’humour rappellent l’atmosph√®re des polars am√©ricains des ann√©es cinquante. Des digressions un peu superflues, des longueurs distraient l’attention d’une intrigue principale d√©j√† complexe et embrouill√©e. Un livre n√©anmoins facile √† lire, si on aime l’√Čcosse et les fifties.