Le Quaker

McILVANNEY Liam

Glasgow en 1965. Trois jeunes femmes sont assassinĂ©es dans des conditions identiques. Un portrait du tueur prĂ©sumĂ©, Le Quaker, est affiché partout mais les policiers se perdent dans les dĂ©tails. L’inspecteur McCormack est envoyĂ© pour expertiser l’enquĂȘte et cerner ses insuffisances tandis qu’un quatriĂšme meurtre est commis et qu’un perceur de coffres-forts effectue un cambriolage. Les trois affaires se rejoignent.  Dans un contexte d’affaires de meurtres, Liam McIlvanney construit une intrigue policiĂšre complexe mais solide. Universitaire trĂšs attachĂ© Ă  ses racines Ă©cossaises, natif de Glasgow dont il connaĂźt tous les aspects, il met en scĂšne un quartier lugubre et en pleine dĂ©molition de cette ville qu’il a souvent dĂ©peinte : des appartements abandonnĂ©s, une police locale inefficace et dirigĂ©e de façon peu orthodoxe. En chapitres bien rythmĂ©s (victimes, enquĂȘteurs et malfrats prennent tour Ă  tour la parole), l’auteur s’interroge sur les liens de tous avec la mafia locale, connue et puissante. Ce roman noir, portĂ© par une Ă©criture efficace, nĂ©cessite une attention constante, mais les caractĂšres bien Ă©tudiĂ©s, les retournements de situation continuels et l’écriture soignĂ©e en font la valeur. (M.F. et F.L.)