Un lamentable Dieu.

KRATOCHVIL JiŇô√≠

& &

 

Il lui avait fallu du temps pour reconstituer le puzzle de sa famille. Trente-cinq ans exactement ; trente-cinq années passées à oublier ce dont il avait été témoin, encore enfant, et qui ressurgissait maintenant que Mamour était morte. Petit bibliothécaire au sein d’une famille tchèque riche et puissante, c’est lui, qu’en tant que chef de clan, elle a choisi comme successeur pour protéger la famille et lui redonner une certaine moralité.

 

Difficile d’entrer dans cette sorte de fable politique et m√©taphysique o√Ļ le h√©ros se consid√®re lui-m√™me comme une √©nigme, dans un roman complexe, h√©sitant entre normalit√© et extravagance. L‚Äôauteur de Au milieu des nuits un chant (N.B. sept. 1999) revient sur le th√®me de la chute du communisme et de sa nostalgie dans des familles maintenant sans rep√®res. Il insiste, avec une certaine ironie, sur le c√īt√© mafieux de ces familles riches dont la mort du Parrain entra√ģne une nouvelle intronisation et, parfois, l‚Äôexhumation de lourds secrets.