Un instant d’abandon.

BESSON Philippe

Un homme revient dans sa ville natale de Falmouth, au sud de l’Angleterre, après cinq années d’incarcération pour le plus terrible des crimes : avoir causé la mort de son enfant lors d’une sortie en mer. Les habitants de Falmouth, indignés par son retour, le condamnent collectivement et silencieusement à la solitude. Thomas ne semble pas en souffrir car il éprouve un profond mépris pour cette communauté mesquine et repliée sur elle-même. Mais alors, pourquoi est-il revenu ?

 

Les livres de Philippe Besson sont des livres d’atmosphère qui ressemblent à des tableaux exécutés par petits touches (Arrière-saison, Livre du Mois, NB octobre 2002) ou à des musiques jouées en sourdine. Ici, la pénombre d’une existence morne et tragique est finalement éclairée par un amour inattendu qui change totalement la perspective du roman. Mais les thèmes abordés restent la difficulté des relations entre les êtres, la culpabilité, l’homosexualité. Le style rapide et brillant de Philippe Besson laisse résonner, après lecture, une certaine amertume.