Tout ce qui nous submerge

JOHNSON Daisy

Gretel a seize ans lorsque sa m√®re Sarah dispara√ģt. Elle la cherche longtemps et la retrouve une quinzaine d‚Äôann√©es plus tard pr√®s de la rivi√®re et du bateau sur lequel elles ont v√©cu. Pour conna√ģtre les raisons de cet abandon, elle accepte la promiscuit√© avec cette femme dont l‚Äôesprit s‚Äô√©gare. Son enfance, les disputes, leur isolement, leur langage invent√© et une peur ind√©finie (le ¬ę bonak ¬Ľ) lui reviennent en m√©moire.¬†¬†¬†Le premier roman de cette jeune auteure britannique, surprend par son c√īt√© myst√©rieux, celui d‚Äôun monde fluide, profond et insondable, parcouru de courants mena√ßants, r√©gi par des d√©sirs incontr√īl√©s et par une fatalit√© √©trang√®re. La confrontation √† la d√©g√©n√©rescence maternelle d√©crite avec pudeur r√©v√®le une √©mouvante tendresse sous-jacente. De ce dialogue √† peine √©bauch√© sourd un sentiment d‚Äôimpuissance face √† la vie. En chapitres altern√©s, r√©miniscences et actualit√© se succ√®dent. Les voix int√©rieures, les images et les r√™ves obsessionnels, l‚Äôamour re√ßu, la mort donn√©e, la nature environnante elle-m√™me dessinent un univers plut√īt sombre. Semblable √† un conte, ce livre tr√®s joliment √©crit est difficile √† appr√©cier. Le th√®me de l‚Äôidentit√© le parcourt mais son expression complexe laisse une impression mitig√©e.¬† (M.-A.B. et B.T.)