Terminus

SWETERLITSCH Tom

En 1997, Shannon Moss, agente battante et courageuse du NCIS, est affectée au Naval Space Command. En effet un crime a été commis par un marin du NSC qui, avant de se suicider, a tué sa famille sauf sa fille Marian. Quand on s’aperçoit que Terminus, la fin du monde, s’est considérablement rapprochée, l’enquête prend alors une toute autre dimension qui amènera Shannon à explorer l’espace lointain et les futurs possibles.  C’est une histoire très complexe – peut-être trop – que propose Tom Sweterlitsch. Ce thriller d’anticipation, gore souvent, tendre parfois, adossé audacieusement à la physique quantique, est mené avec une réelle élégance, dans un style nerveux mais fluide. Il comporte cinq parties « allers retours de 1986 à 2015 » et des passages glauques qui peuvent rebuter. Cependant, le mélange de science-fiction, de relativité, de probabilités, de suspense et d’effroi, est bien conçu, en particulier les voyages vers les avenirs possibles sous la menace implacable et glaçante de l’approche de Terminus. Appelé à être le support d’un film, ce « Retour vers le futur » est difficile pour un lecteur peu attiré par la science-fiction, malgré des indices savamment semés entre aujourd’hui et demain. (J.M. et C.R.P.)