Tandis que meurent les jours

HOBBS Peter

Ce roman est le journal intime d‚Äôun pr√©dicateur m√©thodiste √† la fin du XIXe si√®cle en Cornouailles. √Ä un rythme tr√®s lent, le narrateur entrem√™le ses souvenirs sur la naissance de sa vocation, son enfance avec les difficult√©s quotidiennes pour propager la parole de Dieu dans une communaut√© o√Ļ la foi s‚Äô√©tiole inexorablement. Pour subvenir √† ses besoins, il doit, en parall√®le de son sacerdoce, devenir apprenti forgeron, partageant ainsi la grande mis√®re mat√©rielle de ses ouailles. La solitude du jeune homme lui ouvre le chemin d‚Äôune introspection approfondie sur ses propres doutes et sur le sens de son existence. ¬†Malgr√© un tr√®s beau style particuli√®rement adapt√© au narrateur et √† son √©poque, ce livre se r√©v√®le d‚Äôune lecture un peu fastidieuse, √† l‚Äôimage de la vie m√©ditative assez plate et tr√®s triste du personnage central. Le lecteur croyant retrouvera peut-√™tre dans ce roman extr√™mement fervent √† quel point la foi peut soutenir les destin√©es les plus sombres. Les autres appr√©cieront la prouesse litt√©raire qui consiste √† donner √† ce r√©cit une v√©ritable authenticit√©.