Tamara Drewe

SIMMONDS Posy

 

Peggy Simmons est depuis 1977 la dessinatrice vedette du Guardian, une sorte de Claire Br√©t√©cher anglaise, √©galement auteur de romans dessin√©s pour la jeunesse. Avec son nouvel ouvrage, elle exploite √† son sommet le concept du roman graphique. Ici, le texte typographi√© dispute √† √©galit√© la place au dessin. Tous deux s’enchev√®trent dans une mise en page habile qui fait passer sans solution de continuit√© du texte aux cases dessin√©es. Un tour de force, d’autant que le r√©cit change de narrateur sans difficult√© aucune de suivi. La simplicit√© et l’expressivit√© du dessin aux traits l√©gers et aux couleurs douces y contribuent √† leur mani√®re.

Que contiennent ces cent trente-trois pages – plus de deux heures de lecture ? L’aventure de Tamara, journaliste m√©diatique, qui reprend possession de la maison de sa m√®re, √† la campagne. √Ä trois pas de celle-ci, l’active quinquag√©naire Beth anime une pension studieuse pour √©crivains ayant besoin de calme. Nick, son mari, est un auteur de polars √† succ√®s que le d√©mon de midi a toujours poursuivi. L’arriv√©e de la jeune et belle Tamara met le feu √† la communaut√©, les incons√©quences de deux adolescentes du village enclenchent une m√©canique √©v√©nementielle √† la chute dramatique.

Cette chronique d’une petite communaut√© bien humaine est pr√©texte √† une satire en finesse des moeurs de la soci√©t√© contemporaine : le go√Ľt pour l’actualit√© people, les ravages des portables t√©l√©phoniques photographiques, les possibilit√©s de nuisance d’Internet, le brouillage des valeurs y sont all√®grement moqu√©s. Tr√®s original. Une r√©ussite.

 

X.B.