Silbervogel (Dent d’ours ; 6)

LE PENNETIER Yann, HENRIET Alain

1945, c’est l’hallali : les grands chefs suicidés, l’Allemagne agonise. Pourtant, quelques acharnés rêvent encore d’anéantir New York grâce au Silbervogel : bombardier géant lesté d’une bombe atomique. Le sort d’Hanna, Werner et Max se joue malgré et contre eux. Hannah doit piloter « l’oiseau d’argent », Werner espionne pour les Américains et reçoit la mission d’éliminer Hanna tandis que Max réussit par miracle à s’enfuir des souterrains où il était enfermé avec d’autres juifs travaillant pour les officiers et scientifiques nazis. La récupération des savants allemands fait l’objet d’un sordide et sanglant marchandage entre commandos des forces spéciales soviétiques, troupe de l’OSS américaine et résistants polonais de l’Armia Krajowa désireux de saboter l’avion de mort. La série qui s’achève ici offre jusqu’au bout un subtil mélange entre l’Histoire des hommes, celle de l’aéronautique, et celle de trois protagonistes aussi différents qu’inséparables. La précision du trait classique et sa colorisation nuancée font merveille. Certes il s’agit d’une fiction, il n’en demeure pas moins qu’elle s’appuie sur des sources historiques et cette collusion avec la réalité ajoute de la profondeur au drame d’amour et d’espionnage qui se noue sous nos yeux. (M.-F.L.-G.)