Shots

GU√ČRAUD Guillaume

Petit malfrat marseillais, Laurent s’envole un jour pour Miami, avec un tableau vol√© et L√©a, la femme de son avocat, et se ¬ę¬†reconvertit¬†¬Ľ dans le commerce d’art contemporain. Cinq ans plus tard, alors que sa m√®re, victime d’un AVC, le r√©clame, son fr√®re William, photographe, d√©cide de partir le chercher car il n’a plus de nouvelles depuis 6 mois ‚Äď comme tous ceux qu’il rencontre sur place. Il retrouve L√©a, mari√©e √† un riche √©migr√© √©quatorien li√© √† la mafia d’extr√™me-droite.¬†

William, le narrateur, est un photographe compulsif, et l’intrigue avance au rythme des clich√©s coll√©s, dat√©s, titr√©s et comment√©s sur un cahier. Seul probl√®me : les photos sont effac√©es, victimes d’une mal√©diction vaudou, et ce sont des rectangles gris√©s que l’on contemple, d’abord √©bahi, puis curieusement conquis. Nul besoin d’images, finalement, pour se faire son cin√©ma sur une enqu√™te inqui√©tante dans une Miami poisseuse avec sa p√®gre, ses Cubains exil√©s, ses Ha√Įtiens exploit√©s, ses keys, son bling-bling et son vaudou. Le r√©cit¬† se r√©v√®le limpide et prenant, avec une tension croissante, les photos manquantes cr√©ant une atmosph√®re particuli√®re. Une r√©ussite !¬† (M.D. et M.T.)