Ronde de nuit.

WATERS Sarah

L‚Äôauteur met en sc√®ne √† Londres en 1947 quatre personnages principaux dont les destins s‚Äôentrecroisent. Une femme, Kay, qui s‚Äôhabille en homme, vit seule et semble tra√ģner ennui et m√©lancolie. Puis Helen et Vivien, toutes deux employ√©es dans une agence matrimoniale qui gardent chacune un secret inavouable : Helen aime une femme √©crivain et voit sa passion d√©cliner, alors que Vivien est la ma√ģtresse d‚Äôun homme mari√©. Enfin Duncan, jeune fr√®re de Vivien habite chez un vieux monsieur apr√®s un s√©jour en prison. C‚Äôest en remontant le temps que le lecteur comprend pourquoi et comment ces quatre individus en sont arriv√©s l√†, d‚Äôabord en 1944 et enfin en 1941 o√Ļ Kay est ambulanci√®re pendant le ‚Äúblitz‚ÄĚ.

 

Ce quatrième roman de Sarah Waters confirme son talent de romancière. Le thème de l’homosexualité féminine, omniprésent dans les précédents romans (cf. Affinités, NB février 2005), encore une fois traité avec délicatesse, pourra rebuter certains lecteurs. La construction, déroulant le fil du temps à rebours, permet d’entretenir le suspense. Le style clair, les personnages intéressants, les descriptions spectaculaires des bombardements londoniens et de l’époque traversée font de ce gros roman une lecture intéressante.