Réservoir 13

MCGREGOR Jon

Dans un village anglais √† flanc de coteau, avec une rivi√®re, des carri√®res, des moulins et treize r√©servoirs pour retenir l‚Äôeau, dispara√ģt une fille de treize ans en vacances avec ses parents. On la cherche partout, sans r√©sultat. En treize chapitres, treize ans de vie de cette communaut√© rurale sont relat√©s, rythm√©s par les saisons, la vie des habitants et les activit√©s des animaux domestiques ou non. Treize ans apr√®s, on n‚Äôa pas oubli√© la disparue.¬†¬†Au d√©but, le r√©cit ressemble √† un roman policier, mais malgr√© des reprises √©pisodiques de l‚Äôenqu√™te, l‚Äô√©nigme reste enti√®re, et c‚Äôest avec ce drame que cohabitent les habitants du village dont l‚Äôhistoire est relat√©e de fa√ßon impersonnelle, impassible, comme le ferait un entomologiste. √Ä propos d‚Äôun lieu ou d‚Äôune activit√©, des gens sont cit√©s ; puis leurs relations se pr√©cisent, deviennent plus complexes, avec des non-dits cependant. En parall√®le, de fa√ßon fascinante, vivent les communaut√©s d‚Äôanimaux sauvages. Chaque ann√©e, la nature rena√ģt, la famille de la disparue se manifeste, les villageois vont et viennent‚Ķ Une certaine harmonie se d√©gage de ce choral ¬ę¬†recto tono¬†¬Ľ, sans qu‚Äôon comprenne forc√©ment o√Ļ l‚Äôauteur (Ce qui est arriv√© √† M. Davison, NB avril 2013) voulait en venir. (E.B. et L.D.)