Reines et favorites : le pouvoir des femmes

CRAVERI Benedetta

&&&

 

Voici un ouvrage de vulgarisation historique vivant et agréable à lire. L’une des caractéristiques de la France est d’avoir exclu les femmes du pouvoir. La plupart des reines, favorites et régentes eurent, cependant, sous l’Ancien Régime, une véritable influence politique sur le roi, bénéficiant parfois de sa faiblesse et de ses absences. Certaines, comme Catherine de Médicis ou Madame du Barry, ont régné de fait.

 

Benedetta Craveri, spécialiste italienne de la civilisation française aux XVIIe et XVIIIe siècles, dévoile le dessous des cartes dans cette très vivante galerie d’une vingtaine de portraits féminins, appuyée sur de nombreux témoignages de l’époque : on écrivait et on s’écrivait beaucoup. Ce récit bienveillant est plein d’anecdotes, d’amours, haines, trahisons et croyances, de Diane de Poitiers à Marie-Antoinette. On pénètre l’intimité des couples royaux (on sait tout sur les nuits de noces), la vie de cour et de famille avec de nombreux enfants légitimes ou non. Plus qu’une étude sur le pouvoir des femmes, c’est un parcours divertissant de l’envers du décor de l’Histoire de France à travers ses femmes d’exception.