Quand je suis triste

ROSEN Michael, BLAKE Quentin

Un homme regarde une photo au sourire forc√© : c’est lui-m√™me quand il est triste et qu’il fait semblant d’√™tre gai. Son fils est mort et personne ne peut l’en consoler. D√©pression, chagrin profond, col√®re, agressivit√© parfois, envahissent sa vie quotidienne. Il tente de trouver des moyens pour aller mieux : √©crire des po√®mes, regarder les gens, se souvenir des moments joyeux avec son fils, savourer des petits bonheurs et surtout f√™ter des anniversaires avec beaucoup de bougies‚Ķ

Bouleversantes, les images emm√®nent le lecteur au coeur du deuil d’un adulte qui a perdu un enfant. Les traits de plume, noirs sur fond gris, le visage ravag√© de tristesse parlent autant que le texte qui souligne avec des phrases simples la profondeur du malheur v√©cu. Les sc√®nes o√Ļ pointent le bonheur pass√© ou pr√©sent sont au contraire color√©es et gaies, l’image finale n’en est que plus impressionnante : malgr√© tous ses efforts, le personnage n’a pas fini de souffrir. Ce t√©moignage direct et vrai, tr√®s intime et √©mouvant, peut raviver ou accompagner un travail de deuil.