Preuve d’amour

WHARTON Edith

L’Am√©ricaine Edith Wharton (1862-1937) s’est install√©e en France en 1907. Auteur de quarante-sept ouvrages dont Voyage au Maroc (NB mai 1996), elle prit plaisir √† √©mailler son oeuvre d’histoires de crimes ou de fant√īmes, c√©dant √† son ¬ę intense sens celtique du surnaturel. ¬Ľ Six r√©cits in√©dits mettent en sc√®ne des personnages malades ou perclus de remords qui d√©rivent entre hallucinations et r√©alit√©. Un √©crivain rat√© voudrait en finir et raconte le meurtre qu’il a commis pour s’emparer de la fortune de son cousin. Il esp√®re une condamnation √† mort, mais personne ne le croit‚Ķ Tel employ√© de banque regrette d’avoir d√©tourn√© des fonds pour s√©duire une jeune New-yorkaise de la haute soci√©t√©‚Ķ Le spectre d’une femme de chambre, jadis profond√©ment attach√©e √† sa ma√ģtresse, appara√ģt si l’on actionne la sonnette de Madame‚Ķ¬†¬† La romanci√®re excelle dans l’art du portrait, elle sait entretenir le suspense et traduire les atmosph√®res les plus √©tranges. L√©g√®rement surann√©es, mais remarquablement √©crites, ces nouvelles o√Ļ pointent humour et ironie offrent un agr√©able plaisir litt√©raire.