Pour quelques grammes d’or

AUBRUN Claudine

√Ä l’occasion du rangement de son grenier, Ad√®le retrouve des anneaux d√©couverts autrefois dans la terre de leur jardin. Mika, un nouvel ami, lui apprend que ce sont des bijoux celtes en or pur. Ad√®le aimerait en parler √† son p√®re, mais ce n’est pas le moment : l’usine o√Ļ il travaille est menac√©e d’un plan social et il est accus√© du meurtre d’un coll√®gue. En raison du travail de nuit de son p√®re, Ad√®le se retrouve souvent seule dans le pavillon. Elle re√ßoit d’√©tranges coups de t√©l√©phone anonymes, un homme entre chez elle et la frappe, une voiture la suit et cherche √† la blesser. De plus en plus angoiss√©e, Ad√®le fait appel √† Mika, mais l’attitude du jeune homme devient √©trange ; elle d√©cide de mener son enqu√™te.¬†On est pris par l’atmosph√®re lourde de cette histoire. Le sc√©nario m√©nage le suspense, le tr√©sor celte et ses torques sont amen√©s habilement. Ad√®le fait face avec courage, d’abord √©blouie puis r√©aliste ; elle revoit son point de vue sur ceux qui l’entourent. Un policier agr√©able √† lire. (M.-J.C. et R.F.)¬†