Polnareff par Polnareff.

POLNAREFF Michel

√Člev√© √† la trique par un p√®re inflexible, Michel Polnareff garde de son enfance un souvenir p√©nible. Premier prix de conservatoire √† onze ans, condamn√© √† l’excellence, il vit son d√©part de chez lui comme une renaissance. Dans la rue pendant deux ans, c’est la boh√®me. En 1967, bien que r√™vant d’√™tre compositeur, il d√©bute comme chanteur. Il encha√ģne les succ√®s, les tourn√©es, vit dans un tourbillon. En 1973, escroqu√© par son homme de confiance, il s’exile aux √Čtats-Unis, o√Ļ il poursuit une carri√®re internationale. Rentr√© en France, il se ressource dans la Brie, puis enferm√© au Royal Monceau pendant huit cents jours, imbib√© d’alcool, il cherche des sons, compose, toujours ¬ę¬†dans la souffrance¬†¬Ľ. Maintenant d√©barrass√© de l’alcool, adepte du sport, et ayant retrouv√© la vue apr√®s une op√©ration, il va sortir un nouvel album.

Plus discographie qu’autobiographie croustillante, ce livre retrace un parcours √©tonnant. D√©di√© √† son public, l’auteur pr√©sente un portrait surtout professionnel, rendant hommage √† de nombreux musiciens, tout en distillant dans un style simple et agr√©able quelques anecdotes savoureuses.