Plus tard, tu comprendras Suivi de Maintenant, je sais

CL√ČMENT J√©r√īme

De la mort de sa m√®re et de son histoire, J√©r√īme Cl√©ment tire un texte magnifique, qui se d√©ploie autour d’un drame r√©solument tenu secret. Le parcours de sa m√®re ‚Äď comme celui de ses grands-parents ‚Äď J√©r√īme l’avait appris par bribes au fil des ann√©es. Apr√®s sa disparition, dans l’intimit√© de l’appartement maternel, il d√©couvre √† la lecture de papiers jaunis, exhum√©s des placards, toute la m√©moire familiale.

¬†Avec une justesse et une sensibilit√© √† fleur de mots, le fils fait revivre la femme qu’√©tait sa m√®re et l’histoire, travers√©e par la guerre, de ses grands-parents juifs venus d’Odessa. Dans cette chronologie de lieux, de dates et de t√©moignages, o√Ļ la petite et la grande histoire se rejoignent, ses propres souvenirs s’inscrivent en pointill√©. √Ä ce t√©moignage fort, d√©j√† paru en 2005, l’auteur de Les femmes et l’amour (N.B. mai. 2002) ajoute un chapitre sur la r√©alisation du film √©ponyme et ses doutes, au moment de faire revivre √† l’√©cran cette m√®re qu’√† pr√©sent il comprend. Bouleversantes, les derni√®res pages du livre se referment sur Auschwitz, o√Ļ J√©r√īme Cl√©ment et sa famille se recueillent, ¬ę soixante- quatre ans, jour pour jour, apr√®s le crime ¬Ľ.