Piiips !

LE TOUZ√Č Anne-Isabelle

 

Pips, le moineau, enfile sa chemise de nuit et se couche dans son lit, mais on l’appelle aussit√īt :¬†¬ę Piips ! ¬Ľ. Vite, il rejoint la chambre de ses parents : sa maman r√©clame √† boire. Pips lui apporte un verre d’eau, lui souhaite bonne nuit et retourne dans son lit. Mais voil√† papa oiseau qui pleure parce qu’il a perdu son doudou ! Il √©tait sous le lit. √Ä peine dans sa chambre :¬†¬ęPiiips !¬Ľ C’est Maman qui veut faire pipi…¬†

Cette histoire en images cherche l’humour au second degr√© : il n’est pas s√Ľr qu’elle atteigne son but. Il est difficile, pour les tr√®s jeunes enfants, de s’identifier √† un oiseau et encore plus d’assimiler la transposition qui renvoie les parents dans le r√īle de l’enfant tyrannique qui recule le moment de dormir.