Anouketh

BERNARD Fred, ROCA François

Anouketh boude. ÉnervĂ©e, elle asticote une colonie de fourmis rouges. Ses amis, tout droit sortis d’une peinture sur le mur de sa chambre, ne savent plus que faire. En compagnie des fils de Sobek et de TouĂ©ris, de la fille d’Horus et de la momie, Anouketh dĂ©cide d’aller vers le fleuve, et le chantier oĂč travaille son papa. Sur la berge, la fillette finit par craquer : avec la prochaine arrivĂ©e d’un nouveau bĂ©bĂ© Ă  la maison, ses parents n’auront plus du tout de temps Ă  lui consacrer


Les Ă©tats d’ñme d’Anouketh sont commentĂ©s en apartĂ© par des dialogues drolatiques entre fourmis rouges, colonie bavarde et ironique, mais pas trĂšs philosophe. Tout droit sortis de son imaginaire d’enfant, les petits amis d’Anouketh font rĂ©fĂ©rence aux dieux de l’Égypte ancienne, ainsi que d’autres Ă©lĂ©ments contenus dans l’histoire. Leurs silhouettes anthropomorphes, aux corps de poupĂ©es de caoutchouc, ont un effet dĂ©rangeant. Tout aussi surprenante, la modernitĂ© du thĂšme contraste Ă©trangement avec le cadre choisi, qui permet cependant Ă  François Roca de dessiner quelques belles scĂšnes sur fond de pyramides.