Petit pays

FAYE Gaël

Gaby est né au Burundi. Son père est français. Sa mère, une élégante tutsie, est rwandaise. Vivant en France depuis vingt ans, il se souvient d’une petite enfance choyée et libre dans un pays splendide. Mais bientôt ses parents se sont séparés et, tout autour, l’atmosphère s’est dégradée : coup d’État, affrontements meurtriers entre Tutsis et Hutus, afflux de réfugiés venus du Rwanda au printemps 1994. Partie à la recherche de ses proches, sa mère a découvert là-bas d’innommables charniers. Elle a disparu. Confiné, isolé, l’adolescent, réfugié dans la lecture, doit s’exiler.

  Chanteur et compositeur, Gaël Faye signe un premier roman à partir d’éléments autobiographiques. Deux thèmes dominent : la difficulté d’assumer un double héritage et la hantise des événements tragiques du génocide. Nostalgie du pays et souffrance affective poussent le narrateur à revenir au pays dans l’espoir que le souvenir idyllique de l’enfance exorcise le traumatisme. L’horreur des massacres est heureusement compensée par des descriptions splendides, des moments de bonheur, la lecture, la fraternité. Un témoignage poignant et un éclairage différent sur des événements effroyables vécus par un enfant. Un texte attachant et prometteur. (S.La. et T.R.)