Perles & Pirates (Une histoire de perles… et de pirates)

ZAOUI Yoan, CLOTKA

Le gouverneur Cortez s’apprête à donner une grande fête où le roi viendra en personne lui remettre la médaille de grand commandeur des armées et intendant des mers pour avoir éradiqué la menace pirate. Mais le capitaine Baraka et son équipage, chargés de rapporter le canon de Charles-le-Turc, se sont fait attaquer par des pirates qui prennent possession du Mariposa et bien sûr du canon dont les médaillons sont attachés à un fabuleux trésor. Pire, les assaillants sont cinq demoiselles qui se disent les filles de Mortimer Mckinley. Cortez enrage.

 

Ce premier scénario de Zaoui entraîne dans le monde de la flibuste avec ses abordages musclés, ses trésors, ses traîtres. Mais il s’agit de « piratesses » et la confrontation avec la gent masculine sûre de sa supériorité est cocasse ; cataloguées, elles ne sont jamais prises au sérieux et pourtant promptes à en découdre. Bon, elles sont quand même un peu chipies. Les délires de Cortez, orgueilleux fantoche aux costumes extravagants, ses piètres soldats amusent. Si l’aventure est prometteuse, jubilatoire, riche en rebondissements, on s’essouffle à en suivre le fil. Les scènes sont croquées d’un trait rapide, renforçant un humour omniprésent. (E.-E.H.)