Pechkoff, le manchot magnifique

SAIRIGN√Č Guillemette de

Juif russe n√© √† Nijni-Novgorod en 1884, Zinovi Sverdlov, tout jeune encore, rencontre Gorki qui le prend sous son aile, l‚Äôadopte et lui donne son patronyme. Inqui√©t√© pour ses id√©es r√©volutionnaires qu’il reniera ensuite, il quitte la Russie pour les √Čtats-Unis puis s’engage en 1914 dans la L√©gion √©trang√®re, y perd son bras droit, combat avec les Russes blancs, fait la guerre du Rif, se fait baptiser et naturaliser fran√ßais… Sa vie prend ensuite des tours impr√©vus dans la diplomatie.¬†¬†Quelle vie ! Un vrai personnage de roman, ce petit bout d’homme manchot qui croisa et fascina beaucoup de puissants : de Gaulle, Mac-Arthur, Chiang Ka√Į-chek… ! Et dont le fr√®re fut un dirigeant bolchevique. S’esquisse peu √† peu, sous la plume vivante de Guillemette de Sairign√©, le portrait d’un l√©gionnaire courageux, d’un homme g√©n√©reux, aimant la vie, infatigable, fr√©quentant les milieux litt√©raires et politiques, grand s√©ducteur de femmes, brillant diplomate parcourant le monde en m√©diateur et ambassadeur de la France dans tous les grands conflits mondiaux. Tout au long de cette existence bouillonnante, il gardera une relation affectueuse mais chaotique avec Gorki en raison de divergences id√©ologiques. Ce sont sa correspondance avec l’√©crivain et de nombreuses autres archives qui ont inspir√© cette passionnante biographie. (M.-N.P. et D.M.-D.)