Pas assez pour faire une femme

BENAMEUR Jeanne

Son corps, elle avait dĂ©cidĂ© de l’ignorer ; aucun contact, pas mĂȘme celui des pieds nus sur le sable. Et un jour, dans un amphi, au milieu d’Ă©tudiants rassemblĂ©s pour une manifestation, c’est un dĂ©sir charnel qui l’envahit pour le meneur politique qui enflamme l’auditoire. Leurs corps se rencontrent, les idĂ©es s’unissent pour un combat qui les libĂšre de blessures enfouies. Le couple dure, le temps d’un bel amour, une expĂ©rience sur le chemin de la vie adulte.La rĂ©volte Ă©tudiante post soixante-huitarde oubliĂ©e, reste l’idĂ©e d’une libĂ©ration par le corps, la parole et l’Ă©criture. TĂ©tanisĂ©e par la domination d’un pĂšre tyran domestique et la trop grande soumission de sa mĂšre et de sa soeur, une Ă©tudiante trouve, dans l’Ă©panouissement par les sens, un moyen d’entrouvrir une porte fermĂ©e sur l’inconscient, un domaine opaque, secret, qui aspire Ă  la lumiĂšre du grand jour. La relation amoureuse, qui va de pair avec le combat politique, la solidaritĂ© dans l’action, fraye un chemin vers l’affirmation de soi. Un temps dans la vie d’une jeune fille, la promesse d’un avenir de femme Ă  construire. L’Ă©criture aide Ă  s’imprĂ©gner de l’intimitĂ© d’une rĂ©flexion poignante.