Ottaviana.

SORBIER Thierry du

Amn√©sie (joli pr√©nom¬†!) vole depuis son enfance, il survole Paris sans que personne ne le remarque, ce qui lui procure une vision originale du monde. Il travaille √† la Biblioth√®que Nationale, m√®ne une vie grise de ‚Äúpigeon‚ÄĚ (blouse grise des petits employ√©s). Son fr√®re Michel est, au contraire, s√©ducteur et aventurier¬†; il part en Afrique o√Ļ les femmes sont magnifiques et o√Ļ il fait fortune dans le commerce de la banane, du galuchat, puis‚Ķ avec une clinique de chirurgie esth√©tique¬†! Mais tout tourne autour d’Ottaviana, rencontr√©e par Amn√©sie lors d’une prospection aupr√®s des bottiers de Paris pour leur vendre le galuchat de son fr√®re. Elle est belle, la quintessence de la femme, si d√©licate, parlant six langues. Elle voyage beaucoup, Amn√©sie la poursuit √† travers le monde, par la voie des airs, finissant par oser, un jour, lui d√©voiler sa flamme‚Ķ

 

Un assez extraordinaire premier roman, sorte de r√™ve √©veill√©, de conte drolatique, bourr√© de trouvailles et d’originalit√©. Se laisser emporter.