Oreille d’homme.

MOEYAERT Bart

& &  

 

Toute la famille est rassembl√©e pour f√™ter la naissance de la petite soeur de la narratrice. Le repas commenc√© dans la joie, puis de vieilles rancunes refont surface, et le plus jeune oncle affronte son fr√®re a√ģn√© dans une violente dispute. Il quitte la table avec sa femme et sa fille Stina. La narratrice et son cousin Nisse deviennent ins√©parables et se promettent de ne jamais se disputer comme les adultes. Mais Nisse est capable de jouer de sales tours, comme de lui faire manger des feuilles d’oreille d’homme, une plante poivr√©e qui la rend malade. Transport√©e √† l’h√īpital, va-t-elle mourir ?¬†

Les adultes p√®sent lourd parfois dans ce r√©cit fait par l’enfant, exposant son point de vue. Leur violence et leur intol√©rance peuvent engendrer celles des enfants, et sous l’apparence d’un jeu, le pire peut arriver. Beaucoup de subtilit√© dans l’approche de l’auteur, le r√©cit est r√©aliste et l’√©criture limpide.