Noces de larmes

FONTAINE Gilles

La grand-m√®re de Lucas, Dolor√®s, re√ßoit d’Espagne une lettre officielle lui annon√ßant que le corps de son mari, Francisco Torr√®s, a √©t√© retrouv√©. Toute la famille se rend √† Muriente, en Navarre. Parmi quelques objets personnels, se trouve un carnet o√Ļ Francisco raconte le soul√®vement, en 1936, des ouvriers agricoles contre les grands propri√©taires terriens qui leur refusaient de cultiver des terres laiss√©es √† l’abandon puis les affrontements constants entre r√©publicains et phalangistes du g√©n√©ral Franco. La r√©pression par la garde civile fut brutale dans le village.¬†L’auteur ne raconte pas les grands faits de la guerre civile qui d√©vasta l’Espagne. √Ä partir du r√©cit exemplaire d’une famille d√©chir√©e entre les deux camps dans un village paisible, il explique intelligemment une page d’histoire sans doute peu connue des jeunes Fran√ßais. Il reste au plus pr√®s de la mont√©e de la violence, de la complexit√© des revendications, des abus de pouvoir et de l’amour qui garde ses droits.