Never ever

LEYMARIE Marie

À la rentrĂ©e de septembre, la bande de copains de la citĂ© des orgues, avenue de Flandres, s’est disloquĂ©e, changement de lycĂ©e ou de formation pour beaucoup. Il y a d’abord Frank Ă  l’humour dĂ©calĂ©, toujours des graviers en poche. C’est le narrateur qui tient son journal. Natacha l’éternelle amoureuse toujours déçue, Leila sage et bosseuse, Raoul ami fidĂšle et incorrigible dragueur, puis Medhi, Jasmine, Fatou, Sarah. RĂ©unis dans le square en bas des tours, Leila les invite Ă  venir au cours de thĂ©Ăątre. Pour Frank l’impro est une rĂ©vĂ©lation.  La vie d’une bande d’amis pendant les mois qui suivent une rentrĂ©e diffĂ©rente oĂč le groupe de collĂ©giens s’éparpille en formations diverses. Une alternance de chapitres entre le journal de Frank et les Ă©vĂ©nements, discussions auxquels il assiste ; il raconte leurs interrogations, dĂ©sillusion, Ă©tats d’ñme ou ruptures amoureuses douloureuses. Ces ados aux personnalitĂ©s diffĂ©rentes ont comme points communs l’ennui, l’inquiĂ©tude de l’avenir, et aussi leurs rĂȘves et aspirations cachĂ©es. Chacun se protĂšge comme il peut sous une carapace protectrice. Un roman sensible sur le mal-ĂȘtre de l’adolescence oĂč le lecteur retrouve certains personnages et thĂšmes de Mock (NB, Mai 2018). (A.T. et M.-C.D.)