Mon pauvre lapin

MORGIEWICZ CĂ©sar

CĂ©sar est couvĂ© par sa mĂšre inquiĂšte, sa grand-mĂšre omniprĂ©sente, ses tantes envahissantes. Mais surtout il se complait dans des exercices mnĂ©siques dĂ©risoires pour Ă©viter les autres, les filles en particulier, Ă  l’école, Ă  l’universitĂ©. Il passe sa vie Ă  fuir ; comme de Science Po oĂč il est pourtant admis, compromettant une improbable brillante carriĂšre. Il se barricade Ă  Key…

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je me connecte

S'inscrire | Mot de passe perdu ?

Pas encore de compte ?

Je m'abonne