Matilda Bone.

CUSHMAN Karen

Habitu√©e √† la vie de manoir, √©lev√©e par un pr√™tre qui lui a enseign√© le grec, le latin et la vie des saints, Matilda, orpheline de quatorze ans, accepte mal d’√™tre confi√©e par son protecteur √† une rebouteuse qui veut en faire son assistante.

La m√©decine du Moyen-√āge est √©voqu√©e de mani√®re tr√®s vivante par le style, la richesse de vocabulaire et une documentation solide que l’auteur explique en fin d’ouvrage. Le r√©cit s’apparente cependant beaucoup plus √† un roman d’apprentissage qu’√† un roman historique. L’√©l√©vation de l’√Ęme, l’asc√©tisme religieux, l’intelligence th√©orique s’opposent ici √† l’intelligence pragmatique, √† la g√©n√©rosit√© humaine. Apr√®s une p√©riode de rejet, Matilda observe, r√©fl√©chit et apprend √† penser par elle-m√™me. Aupr√®s de l’√©tonnante personnalit√© de la rebouteuse, elle comprend que sauver son √Ęme est moins important que sauver les vies, et que gu√©rir exige plus que du savoir th√©orique. Passionnant.