Marzi (1984-1987)

SOWA Marzena, SAVOIA Sylvain

& & & &

 

La Pologne du rideau de fer et de Jaruszelski est vue avec les yeux de Marzi. La fra√ģcheur, la vivacit√©, l’√©paisseur humaine en font un volume exceptionnel. Les jeux favoris de l’enfant – jouer, v√™tue de la robe de mari√©e de sa m√®re, et dans l’ascenseur, le r√īle du Pape descendant d’avion, crier dans le vide-ordures, sonner aux portes… – alternent¬† avec les queues interminables lors de l’arrivage de carpes (le poisson est conserv√© vivant dans la baignoire) ou de rouleaux de papier hygi√©nique (qu’on accroche au cou de Marzi pour la plus grande honte de l’enfant), avec le s√©jour chez la tante Nusia √† la campagne,la premi√®re communion solennelle…

Le graphisme, en bichromie grise et rouge, allie une feinte na√Įvet√©, pleine de po√©sie, √† un r√©alisme pr√©cis, √©l√©gant et simple. Reprise de planches parues dans le journal Spirou : recompos√©es avec quatre images par page recoloris√©es, et augment√©es de dessins in√©dits. Un roman graphique plus nettement destin√© aux adultes que les albums cartonn√©s. Voir Le Bruit des villes analys√© dans ce num√©ro.