Luke et Jon

WILLIAMS Robert

Apr√®s la mort accidentelle de sa m√®re, maniacod√©pressive et aimante, Luke et son p√®re, fabricant de jouets en bois, ont d√©m√©nag√© dans une triste ville du nord. La maison est minable. Luke, tr√®s dou√©, passe ses journ√©es √† peindre tandis que son p√®re semble ne vivre d√©sormais que de whisky. Jon, leur nouveau voisin, orphelin gentil et un peu bizarre, √©lev√© par ses grands-parents, vient souvent chez eux. Les adolescents deviennent amis. La rentr√©e scolaire approche‚Ķ Luke d√©couvre que Jon craint l’intervention des services sociaux.¬†Ce r√©cit tout en finesse d’un deuil et d‚Äôune rencontre est aussi une ode aux marginaux de tout poil : r√™veurs, artistes, faibles, id√©alistes‚Ķ Les doux et les tendres font face aux brutes du coll√®ge, ou √† une justice indiff√©rente aux souffrances r√©elles. La mort de la m√®re et l‚Äôamiti√© imm√©diate avec un autre orphelin sont la colonne vert√©brale du r√©cit. La narration assur√©e par Luke se lit d‚Äôune traite‚Ķ Attachant et d‚Äôune lecture facile, ce premier roman n‚Äô√©vite pas les clich√©s, restreignant les personnages √† un monde exclusivement masculin ‚Äď la m√®re est surtout un bon ange ‚Äď et laissant entrevoir la fin d√®s les premiers chapitres.